الخميس 17 صفر 1443 هـ
آخر تحديث منذ 2 ساعة 49 دقيقة
×
تغيير اللغة
القائمة
العربية english francais русский Deutsch فارسى اندونيسي اردو Hausa
الخميس 17 صفر 1443 هـ آخر تحديث منذ 2 ساعة 49 دقيقة

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته.

الأعضاء الكرام ! اكتمل اليوم نصاب استقبال الفتاوى.

وغدا إن شاء الله تعالى في تمام السادسة صباحا يتم استقبال الفتاوى الجديدة.

ويمكنكم البحث في قسم الفتوى عما تريد الجواب عنه أو الاتصال المباشر

على الشيخ أ.د خالد المصلح على هذا الرقم 00966505147004

من الساعة العاشرة صباحا إلى الواحدة ظهرا 

بارك الله فيكم

إدارة موقع أ.د خالد المصلح

×

لقد تم إرسال السؤال بنجاح. يمكنك مراجعة البريد الوارد خلال 24 ساعة او البريد المزعج؛ رقم الفتوى

×

عفواً يمكنك فقط إرسال طلب فتوى واحد في اليوم.

Les jugements de la photographie et de la vidéo.

مشاركة هذه الفقرة

Les jugements de la photographie et de la vidéo.

تاريخ النشر : 6 شعبان 1435 هـ - الموافق 05 يونيو 2014 م | المشاهدات : 932

Est-ce que les photos souvenirs qui sont conservées dans les tiroirs et qu'on n'accroche pas au mur sont interdites? De même, est-il permis de filmer des événements car j'aime conserver les images comme souvenir? حكم التصوير الفوتوغرافي وتصوير الفيديو

Les savants ont divergé concernant le jugement des photographies d'êtres figurés à savoir si elles sont ou non concernées par les textes interdisant la représentation d'êtres figurés? Selon un premier avis, la représentation photographique est interdite, seuls les cas de forte nécessité ou d'intérêts généraux font exception à cette règle. Tel est l'avis d'un groupe de savants dont les savants Mohamed Ibrahim, 'Abel 'Aziz Ibn Baz ou encore Al-Albany. Un deuxième avis stipule la permission et le fait que ce cas n'est pas compris dans l'interdiction. C'est l'avis de Mohamed Al 'Outheymeen et Mohamed Ibn Najib Al Mouti'y. Le premier groupe s'est appuyé sur la généralité de l'interdiction des illustrations, la photographie ne se différencie pas des autres types d'illustrations manuelles et est concernée par l'avertissement prophétique: " Les gens les plus durement châtiés le jour du jugement sont les illustrateurs" ( Boukhary et Mouslim d'après Ibn Mas'oud) . Le deuxième groupe, ceux qui penchent pour la permission, rétorquèrent que les textes ont interdit l'illustration de part ce qu'elle comporte comme imitation de la création d'Allah. La photographie est exempte de cela, car elle représente, transporte la création d'Allah telle qu'elle est. Ce qui m'apparaît, c'est que la photographie ne rentre pas dans l'interdiction car elle n'est pas une imitation de la création d'Allah. Elle est, au final, la représentation identique de la création sans intervention humaine dans son façonnement, elle est similaire à la représentation du miroir ou du reflet dans l'eau. En ce qui concerne l'entrée des anges, il est rapporté de Boukhary et Mouslim d'après Abou Talha que le Prophète -paix et bénédiction d'Allah sur lui- dit: "Les anges ne rentrent pas dans une maison où se trouve un chien ou une image". Dans le hadith d'Ibn 'Omar recensé par Al Boukhary l'ange Gabriel dit: " Nous n'entrons pas dans une demeure dans laquelle se trouve un chien ou une image". Ces deux hadiths concernent les images interdites, autrement celles qui ne sont pas concernées par ce hadith comme les poupées pour les filles ou encore les images avilies, celles-ci n'empêchent pas les anges de rentrer comme cela apparaît de la Sounna. Le Prophète -paix et bénédiction d'Allah sur lui- ne contesta pas le fait que 'Aicha joue dans sa demeure avec ses poupées comme dans le hadith rapporté par 'Aicha et répertorié dans les deux recueils authentiques: " Je jouais avec mes poupées, mes copines se joignaient à moi et lorsque le Messager d'Allah rentrait elles s'enfuyaient, il les prenait et les faisait revenir à moi". Aussi, dans le hadith rapporté par Boukhary et Mouslim d'après Boussr Ibn Sa'id, d'après Zayd Ibn Khalid Al Jouhany -qu'Allah l'agrée-, et avec Boussr se trouvait alors 'Oubayd Allah Al Khawlany Abou Talha qui lui rapporta que le Prophète -paix et bénédiction d'Allah sur lui- dit:" les anges ne rentrent pas dans une maison dans laquelle il y a une image". Boussr dit: "Zayd tomba malade et alors que nous le visitions chez lui, nous remarquèrent un rideau avec des images, je dis à 'Oubayd Allah Al Khawlany: "Ne nous a-t-il pas rapporté un hadith à ce sujet?! (?)" il répondit: "Si, mais il dit: Sauf une pièce sur un vêtement, n'as-tu pas entendu?" Il répondit:" Non". 'Oubayd rétorqua: " Pourtant il l'a bien mentionné." Quant aux photographies qui sont mises en avant, accrochées sur les murs et autres que cela, je suis d'avis qu'elles rejoignent la catégorie interdite étant donné que cela puisse devenir une porte ouverte vers le polythéisme. Quant aux photos conservées dans les tiroirs, les portefeuilles… dans le but de les garder en souvenir ou autres je suis d'avis que cela est permis. Enfin, la vidéo rejoint la photographie dans la divergence des jugements la concernant même si un groupe qui tranche pour l'interdiction de la photographie permet la vidéo. La permission semble être l'avis juste, car c'est une diffusion et non une reproduction humaine dans son façonnage ou sa mise en forme à l'exemple du miroir ou du reflet sur l'eau. Tel est l'avis de la majorité des savants et il n'y a pas de différence entre le fait qu'elles aient pour objet le souvenir ou autres. Allah est plus Savant.     Votre frère

Khalid Al Mouslih

  21/09/1425هـ

المادة السابقة

التعليقات (0)

×

هل ترغب فعلا بحذف المواد التي تمت زيارتها ؟؟

نعم؛ حذف