Demande de formulaire Fatwa

Mauvais captcha
×

Envoyé et sera répondu

×

Désolé, vous ne pouvez pas envoyer plus d'une fatwa par jour.

Articles / Autour des soins…

Autour des soins…

date de publication : 2014-06-04 | Vues : 3302
EN
- Aa +

كلمات في التداوي
Au Nom d'Allah Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux.


Les maladies et les souffrances sont des épreuves par lesquelles Allah éprouve Ses serviteurs; on trouve derrière celles-ci nombre d'enseignements et de leçons, elles renferment des secrets et sagesses que l'individu peut saisir par le biais de la méditation et de la contemplation.


Comme on dit:" Il se peut que la santé du corps passe par la maladie."


Mais parmi  les plus éminentes de ces sagesses, le fait que les personnes éprouvées se réfugient auprès d'Allah, que leurs cœurs s'attachent exclusivement à Lui. La guérison est  entre Ses mains comme l'évoqua Ibrahim dans sa description de la divinité (Allah) à qui il voue son culte:{et quand je suis malade, c’est Lui qui me guérit}

26/80
  

La personne éprouvée invoque Allah avec sincérité et dévotion pour qu'Il dissipe ses maux et maladies. Rien d'étonnant en cela, car Allah extraie l'invocation de l'épreuve, le remerciement du don. Wahb Ibn Mounabih disait: " Il [Allah] fait descendre l'épreuve sur Son serviteur afin qu'il L'invoque". Comme Allah l'a décrit dans Son livre: {Quand Nous comblons de bienfaits l’homme, il s’esquive et s’éloigne. Et quand un malheur le touche, il se livre alors à une longue prière.}

46/51


Dans la vie des Prophètes qu'Allah nous a ordonné d'examiner et de nous en inspirer, on trouve le récit d'Ayoub qu'Allah a éprouvé par la maladie… Lorsque celle-ci perdura, que sa peine s'accentua alors il s'est retourné vers son Seigneur et l'invoqua, Le supplia:{«Le mal m’a touché. MaisToi, tu es le plus miséricordieux des miséricordieux»}  Allah Le Généreux  répondit: {Nous l’exauçâmes, enlevâmes le mal qu’il avait, lui rendîmes les siens et autant qu’eux avec eux, par miséricorde de Notre part et en tant que rappel aux adorateurs}

21/84
 


L'invocation est le plus éminent moyen d'arriver à ses fins. Combien de malades, dont la peine perdura et dont l'épreuve s'étendit,  levèrent leur plainte à Leur Seigneur alors le secours leur vint et la miséricorde descendit sur eux.


Dis au malade qui guérit et fut sauvé après


Que la médecine a échoué: qui t'a épargné ?


Le plus surprenant, c'est que certaines personnes font l'inverse, si elles sont atteintes par une maladie, elles s'accrochent aux causes matérielles et oublient Allah Le Guérisseur, Celui sans qui il n'y a pas de guérison possible.


Certains d'entre eux nouent leurs cœurs aux médecins, aux médicaments, ils espèrent d'eux la guérison, la dissipation de la maladie, ils élèvent les causes au statut de l'éminent Seigneur. La destruction et corruption qui atteignent alors leur cœur sont  plus graves encore que la maladie qui avait initialement atteint leurs corps.


D'autres font pieds et mains pour trouver sorciers et charlatans, ils espèrent en eux la dissipation de l'affliction, ils ont sacrifié leurs cœurs pour la guérison de leur corps, leurs cœurs en sont sortis corrompus et leurs corps affaiblis. {Or, il y avait parmi les humains, des mâles qui cherchaient protection auprès des mâles parmi les djinns mais cela ne fit qu’accroître leur détresse.}

72/6
 et "Celui qui se rend chez un sorcier ou un devin; l'interroge et lui donne raison, il a certes mécru en ce qui a été révélé à Mohamed." (hadith)


Ceux-ci comme ceux-là ont oublié Allah, ils ont été livrés à eux même et ce à quoi ils ont attaché leurs cœurs. S'ils avaient pensé raisonnablement, et qu'ils avaient été attentifs ils auraient certainement compris que l'affaire était entièrement entre les mains d'Allah et que:{Et quiconque place sa confiance en Allah, Il [Allah] lui suffit. Allah atteint ce qu’Il Se propose, et Allah a assigné une mesure à chaque chose.}

3/65

 c’est-à-dire qu'Allah Seul suffit à celui qui place sa confiance en Lui dans les épreuves, Il lui suffit dans ce qui le trouble et l'angoisse.


Ce que je conseillerais à toute personne éprouvée, par la maladie ou autre, c'est de s'en remettre à Allah  qui, chaque dernier tiers de la  nuit, dit: " Qui m'invoque que Je lui réponde? Qui Me demande que Je lui donne? Qui demande Mon pardon que Je lui accorde ?"


De même, je leur recommande la patience, d'attendre la bonne issue et d'avoir une bonne opinion en Allah. Pour certaines personnes éprouvées, l'affliction leur convient mieux dans leur vie d'ici bas et dans l'au-delà.


 [A titre d'exemple] Al Boukhary et Mouslim rapportent d'Ibn 'Abass:" une femme de couleur vint au Prophète et lui dit: "je suis saisie de convulsions et je me découvre, invoque Allah pour qu'Il me guérisse". Il répondit: " Si tu veux tu patientes et tu auras la récompense du paradis autrement, j'invoque Allah pour qu'Il te guérisse." Elle dit: "j'opte pour la patience" et ajouta:" mais je me découvre, invoque Allah pour cela". Il invoqua pour elle." La patience dans l'épreuve étant plus appropriée pour elle, il-paix et bénédiction d'Allah sur lui- lui donna le choix.


 O Allah, pardonne-nous et préserve nous de tous maux…

Commentaires (0)

×

Voulez-vous vraiment supprimer les éléments que vous avez visités?

Oui, supprimer