Demande de formulaire Fatwa

Mauvais captcha
×

Envoyé et sera répondu

×

Désolé, vous ne pouvez pas envoyer plus d'une fatwa par jour.

La prière / Réunir la prière de l’Aïd et celle du Vendredi.

Réunir la prière de l’Aïd et celle du Vendredi.

date de publication : 2014-04-02 | Vues : 2258
- Aa +

Réunir la prière de l’Aïd et celle du Vendredi. اجتماع العيد والجمعة

La louange est à Allah, que la prière, la paix et la bénédiction d’Allah soit sur Son Prophète, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Ceci étant dit,

Il n’y a pas de divergence entre les gens de science concernant le fait que lorsque l’Aïd tombe un Vendredi, il est conseillé [et non obligatoire] à celui qui a accompli la prière de l’Aïd d’assister à la prière du Vendredi. Mais ils ont divergé sur la compréhension de la permission faite à celui qui assiste à la prière de l’Aïd de ne pas assister à celle du Vendredi :

Premier avis : Il est autorisé à celui qui assiste à la prière de l’Aïd de ne pas assister à la prière du Vendredi, il priera à sa place la prière du dhohr. Quant à l’imam, il est obligatoire pour lui d’établir la prière du Vendredi, afin que puisse y assister celui qui le souhaite et celui qui n’a pas pris part à la prière de l’Aïd. C’est la doctrine de l’imam Ahmad.

Deuxième avis : Assister à la prière de l’Aïd ne dispense pas d’assister à la prière du Vendredi, pour ceux qui sont concernés par cette obligation. C’est l’avis d’Abû Hanîfah, c’est aussi une version de ce qui a été rapportée de l’imam Mâlik, mais aussi l’avis d’Ibn Hazm, d’Ibn Al-Mundhir et d’Ibn cAbd Al-Barr.

Troisième avis : La permission de délaisser la prière dans pareil cas est réservée aux habitants de la campagne et du désert et non aux habitants des villes. Et ils doivent accomplir la prière du dhohr à la place. C’est l’avis de l’imam Ash-Shâficî et une version de ce qui a été rapportée de l’imam Mâlik.

Quatrième avis : Si l’Aïd coïncide avec le Vendredi, alors accomplir la prière de l’Aïd dispense d’accomplir la prière du Vendredi et du dhohr. C’est l’avis de cAtâ’ Ibn Abî Rabâh, de cAlî et d’Ibn Az-Zubayr (y).

Chaque groupe argumentant son avis par des preuves. L’avis le plus exact et le plus soutenu par les preuves est l’avis de l’imam Ahmad, stipulant qu’il est autorisé à celui qui assiste à la prière de l’Aïd de ne pas assister à la prière du Vendredi. Ce qui plaide en sa faveur ce sont les hadiths rapportés par Ahmad (n°18831), Abû Dâwûd (n°1070) et An-Nasâ’î (n°1070) entre autres, d’après le hadith de Mucâwiyyah (t) dans lequel il interroge Zayd Ibn Al-‘Arqam (t) en ces termes :

« As-tu assisté avec le Prophète (r) à deux Aïds qui tombent le même jour ? » Il répondit : « Oui, il a prié (r) la prière de l’Aïd en début de journée, puis il a accordé une facilité pour la prière du Vendredi. » Hadith authentifié par Ibn Al-Madînî entre autres.

Ils ont aussi argumenté par le hadith rapporté par Abû Dâwûd (n°1073) et Ibn Mâjah (n°1311) d’après un hadith d’Abû Hurayrah (t) qui rapporte que le Prophète (r) a dit :

 « Deux Aïds sont réunis dans votre jour-ci. Celui qui le souhaite, cela le dispense d’assister à la prière du Vendredi. Quant à nous, nous accomplirons la prière du Vendredi. »

C’est un hadith sur lequel il y a de nombreuses paroles, cependant le hadith précédent le fortifie. Et Allah est plus Savant.

Votre frère

Dr Khâlid Al-Muslih

29/09/1428 H

 

Commentaires (0)

×

Voulez-vous vraiment supprimer les éléments que vous avez visités?

Oui, supprimer