Demande de formulaire Fatwa

Mauvais captcha
×

Envoyé et sera répondu

×

Désolé, vous ne pouvez pas envoyer plus d'une fatwa par jour.

La prière / Lever l’index entre deux prosternations.

Lever l’index entre deux prosternations.

date de publication : 2014-04-02 | Vues : 3057
- Aa +

Lever l’index entre deux prosternations. الإشارة بالسبابة بين السجدتين

La louange est à Allah, que la prière, la paix et la bénédiction d’Allah soit sur Son Prophète, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Ceci étant dit,

La majorité des savants considèrent que l’on ne lève l’index qu’au cours de l’attestation de foi (tashah-hud). Un groupe cependant considère qu’on doit le lever entre les deux prosternations. C’est ce que l’on peut comprendre des propos d’Ibn Al-Qayyim dans Zâd Al-Micâd, au cours de son commentaire du hadith que rapporte l’imam Ahmad (n°18379), par la voie de cÂsim Ibn Kulayb, d’après son père, d’après Wâ’il Ibn Hajar (t) qui relate ceci -concernant la manière dont le Prophète (r) accomplissait la prière- :

 « Puis il se prosterna en posant ses mains au niveau de ses oreilles. Puis il s’assit en étalant son pied gauche, puis il posa sa main gauche sur son genou gauche et son avant-bras droit sur sa cuisse droite. Puis il leva son index, en mettant son pouce sur le majeur tout en refermant le reste de ses doigts. Puis il se prosterna en posant ses mains au niveau de ses oreilles. »

Ceci indique clairement que celui qui prie doit lever son index entre deux prosternations.

Cependant la majorité des savants ont dit que cette version contredit ce qui est rapporté de manière préservée du Prophète (r), dans plus d’un hadith : c’est-à-dire qu’il ne levait l’index qu’au cours de l’attestation de foi (tashah-hud). Comme cela est le cas dans Sahîh Muslim (n°580), d’après Nâfic, d’après Ibn cUmar (ب) :

 « Lorsque le Prophète (r) s’asseyait lors de l’attestation de foi (tashah-hud), il posait sa main gauche sur son genou gauche, ainsi que sa main droite sur son genou droit, faisait avec ses doits le signe trente cinq et levait son index. » 

Ce qui prouve que le fait de lever son index au cours de l’attestation de foi (tashah-hud) est une Sunnah confirmée, rapportée du Prophète (r). Quant à le faire entre les deux prosternations, il le faisait parfois, c’est la raison pour laquelle cela n’a pas été rapporté autant que lors du tashah-hud [au cours de la prière].

Votre frère

Dr Khâlid Al-Muslih

06/04/1427 H

Commentaires (0)

×

Voulez-vous vraiment supprimer les éléments que vous avez visités?

Oui, supprimer