Demande de formulaire Fatwa

Mauvais captcha
×

Envoyé et sera répondu

×

Désolé, vous ne pouvez pas envoyer plus d'une fatwa par jour.

La prière / Prononcer la grandeur d’Allah (takbîr) lors de l’Aïd.

Prononcer la grandeur d’Allah (takbîr) lors de l’Aïd.

date de publication : 2014-04-02 | Vues : 2143
- Aa +

Prononcer la grandeur d’Allah (takbîr) lors de l’Aïd. تكبيرات العيد

La louange est à Allah, que la prière, la paix et la bénédiction d’Allah soit sur Son Prophète, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Ceci étant dit,

Les récits qui nous sont parvenus des Compagnons (y) nous indiquent que prononcer les takbîr à haute voix après chaque prière durant l’Aïd fait partie de la Sunnah. Cependant il faut faire attention à ne pas à ne pas élever la voix au point de causer du tort ou de déranger. C’est une période durant laquelle les takbîr sont proclamés et se répandent parmi les musulmans, particulièrement durant ces jours de rappel.

Ce que tu as évoqué concernant le hadith d’Umm cAtiyyah se trouve dans Sahîh Muslim, d’après cÂsim, d’après Hafsah, d’après Umm cAtiyyah (ل) qui dit :

 « On (c’est-à-dire le Prophète (r)) nous ordonnait de faire sortir pour l’Aïd, les jeunes femmes vierges et les jeunes filles pubères. Quant aux femmes en menstrues il leur ordonnait de s’écarter de l’endroit où les musulmans prient. »

Et dans une autre version :

 « On avait l’habitude (c’est-à-dire le Prophète (r)) de nous ordonner de sortir pour l’Aïd, avec les femmes vierges. » Elle ajouta : « Quant aux femmes en menstrues, elles sortaient aussi, mais restaient derrière les gens, tout en prononçant les takbîr avec les gens. »

C’est l’argument clé, le hadith est aussi rapporté par Muslim, ceci prouve que les takbîr prononcés dans les mosquées et les endroits de prière (musallâ), sont des rites de ce jour. Et ce qui prouve la légitimité du fait d’élever la voix pour cela, c’est ce qui est rapporté de cUmar (t), d’après Al-Bukhârî : cUmar (t), prononçait le takbîr à Mînâ dans sa tente, les gens de la mosquée faisaient de même, ainsi que les gens dans les marchés, au point où Mînâ en vienne à vibrer par les takbîr.

Commentaires (0)

×

Voulez-vous vraiment supprimer les éléments que vous avez visités?

Oui, supprimer