Demande de formulaire Fatwa

Mauvais captcha
×

Envoyé et sera répondu

×

Désolé, vous ne pouvez pas envoyer plus d'une fatwa par jour.

La prière / Le jugement concernant l’invocation pour une personne précise.

Le jugement concernant l’invocation pour une personne précise.

date de publication : 2014-04-02 | Vues : 2427
- Aa +

Le jugement concernant l’invocation pour une personne précise. حكم الدعاء لشخص معين

La louange est à Allah, que la prière, la paix et la bénédiction d’Allah soit sur Son Prophète, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Ceci étant dit,

Les gens de science ont divergé en plusieurs avis concernant l’invocation pour une personne précise en citant son nom durant la prière.

La majorité des gens de science considèrent que cela est permis, que ce soit au cours des prières obligatoires ou surérogatoires. Il est rapporté d’un groupe de prédécesseurs (salaf) le fait de citer le nom de la personne en faveur de qui on invoque au cours de la prière. C’est ce qui est authentique de la doctrine d’Ahmad, c’est aussi l’avis d’Ibn Hazm et d’autres. On a aussi rapporté que l’imam Ahmad ne le permettait que pour les prières surérogatoires et dans une version il l’a interdit dans les deux, dans une autre version encore cela est détestable et c’est l’avis d’An-Nakhacî et de cAkramah.

Ce qui me paraît correct de tous ces avis est qu’il est permis de citer le nom de la personne en faveur de laquelle on invoque au cours de la prière, qu’elle soit obligatoire ou surérogatoire, car cela est rapporté du Prophète (r) comme cela est rapporté par Al-Bukhârî (n°804) et Muslim (n°675) d’après un hadith d’Abû Hurayrah (t) qui dit :

 « Le Messager d’Allah (r) disait en relevant sa tête : Qu’Allah entende celui qui Le loue. Ô notre Seigneur à Toi la louange. Puis il invoquait en faveur des gens en citant leur nom et en disant : Ô Allah porte secours à Al-Walîd Ibn Al-Walîd, à Salamah Ibn Hâshim, cIyâsh Ibn Abî Rabîcah ainsi qu’aux faibles parmi les musulmans. »

C’est la version d’Al-Bukhârî. Ce qui appuie la permission c’est ce que l’on trouve dans les recueils d’Al-Bukhârî (n°835) et de Muslim (n°402), d’après un hadith d’Ibn Mascûd (t) qui relate que le Prophète (r) a dit après avoir stipulé ce que doit dire celui qui prie au cours de l’attestation de foi (tashah-hud) :

 « Puis, qu’il choisisse parmi les invocations qui lui plaisent le plus pour invoquer avec. »

Et selon la version de Muslim :

 « Puis, il choisit ce qu’il souhaite demander. »

Ceci indique la permission d’invoquer comme bon nous semble, que ce soit de manière générale, spécifique, indéterminée ou définie ; tant que cela ne contient pas une rupture [des liens], un péché ou une injustice. L’avis l’interdisant ne repose sur aucune preuve ni aucune justification. Et Allah est plus Savant.

Votre frère

Khâlid Al-Muslih

13/11/1425 H

 

Commentaires (0)

×

Voulez-vous vraiment supprimer les éléments que vous avez visités?

Oui, supprimer