Demande de formulaire Fatwa

Mauvais captcha
×

Envoyé et sera répondu

×

Désolé, vous ne pouvez pas envoyer plus d'une fatwa par jour.

La prière / Les caractéristiques de la prière de consultation (istikhârah) et peut-on l’accomplir

Les caractéristiques de la prière de consultation (istikhârah) et peut-on l’accomplir

date de publication : 2014-04-02 | Vues : 3240
- Aa +

Les caractéristiques de la prière de consultation (istikhârah) et peut-on l’accomplir pour un autre ? صفة صلاة الاستخارة وهل تصلى عن الغير

La louange est à Allah, que la prière, la paix et la bénédiction d’Allah soit sur Son Prophète, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Ceci étant dit,

La prière de consultation est une Sunnah, en voici la description :

Celui qui désire une affaires parmi d’autres, accomplit deux unités de prière avec l’intention de la prière de consultation, ensuite il invoque comme cela est rapporté par Al-Bukhârî et d’autres, d’après un hadith de Jâbir Ibn cAbd Allah (t) :

« Le Messager d’Allah (r) nous enseignait la consultation dans toutes les décisions à prendre comme il nous enseignait le Coran. Il disait (r) : « Lorsque l’un de vous décide de faire quelque chose, qu’il accomplisse deux unités de prière autres que les prières obligatoires, puis qu’il dise :

 « Ô Allah ! Je Te consulte de par Ta connaissance et je T’implore de m’accorder la capacité par Ton pouvoir et je Te demande de m’octroyer de Ton immense bienfait. Car Tu es certes Capable et je suis incapable, Tu sais tout tandis que moi je ne sais pas et c’est Toi le Connaisseur de l’invisible. Ô Allah ! Si Tu sais que cette chose est une source de bien pour moi dans ma religion, dans ma vie présente, ici-bas et dans l’au-delà, destine-la-moi et facilite-la-moi puis bénis-la-moi. Mais si Tu sais que cette chose est pour moi une source de mal dans ma religion, dans ma vie présente et dans ma vie future, détourne-la de moi et détourne-moi d’elle et prédestine-moi le bien où qu’il se trouve, puis fais en sorte que je sois satisfait de cette décision. Il dit : On nomme alors la chose en question. »

Le mieux est que cette invocation soit prononcée avant la salutation finale, car le Prophète (r) faisait la plupart de ses invocations avant la salutation finale, mais cela reste permis après.

Quant à la consultation pour une autre personne, certains parmi les gens de science ont considéré que cela était permis, au sein des Malékites et des Chaféites, en se fondant sur la parole du Prophète (r) :

 « Que celui qui peut être utile à son frère en quoi que ce soit, qu’il le fasse. »

Hadith rapporté par Muslim dans son Sahîh, d’après Jâbir Ibn cAbd Allah (t).

 Ce qui me semble correct, c’est qu’on ne peut pas consulter pour un autre, car le Prophète (r) a orienté la chose vers la personne concernée par l’affaire : « Lorsque l’un de vous décide de faire quelque chose… » La base est que la personne consulte pour soi-même. Si elle ne maîtrise pas cela ou qu’elle n’y arrive pas, j’espère que la consultation faite par une autre personne lui soit utile, car cela fait partie de l’ensemble des invocations que la personne fait pour son frère. En revanche, comment pratiquer la consultation pour un autre, cela ne différencie pas de la manière dont on la pratique pour soi. Et Allah est plus Savant.

 

Commentaires (0)

×

Voulez-vous vraiment supprimer les éléments que vous avez visités?

Oui, supprimer