Demande de formulaire Fatwa

Mauvais captcha
×

Envoyé et sera répondu

×

Désolé, vous ne pouvez pas envoyer plus d'une fatwa par jour.

La zakat / Quand doit-on s’acquitter de la zakat sur les terres ?

Quand doit-on s’acquitter de la zakat sur les terres ?

date de publication : 2014-04-02 | Vues : 2137
- Aa +

Quand doit-on s’acquitter de la zakat sur les terres ?

متى تجب الزكاة في الأراضي؟

La louange est à Allah, que la prière, la paix et la bénédiction d’Allah soit sur Son Prophète, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Ceci étant dit,

Il n’a pas à payer de zakat sur ces terres, sauf s’il veut commercer avec. Mais s’il acquiert ces terres et ne sait pas ce qu’il va en faire, va-t-il investir en construisant dessus ou les vendre ou encore les garder ? Dans ce cas ce n’est pas un bien commercial. Concernant les biens commerciaux il doit y avoir une intention de faire du commerce avec qui soit entière, claire et manifeste. Si cette intention contient une forme d’hésitation, il n’y a pas de zakat dans cette situation. Car la base est que les biens qui sont sujets à la zakat sont définis et le Législateur les a montrés. Les terres et les biens immobiliers n’en font pas partie, sauf si c’est pour en faire du commerce.

La zakat est obligatoire s’il acquiert la terre avec l’intention de la vendre. La majorité des savants sont d’avis que l’on doit prendre en compte l’intention lors de l’acquisition. Comme par exemple si j’acquiers ce verre pour en faire du commerce, dans cette situation je devrais m’acquitter de la zakat liée aux biens commerciaux pour ce verre, ou cette terre, ou cette construction. En revanche si je l’ai acquis soit par héritage, soit par achat mais sans savoir ce que je vais en faire, ou que je l’ai récupéré en remboursement d’une dette, ou par une quelconque autre raison que ce soit avec mon approbation ou non, dans ce cas certains savants sont d’avis que si tu as l’intention d’en faire du commerce alors tu calcules ta zakat à partir du moment de cette intention ; cet avis est en opposition avec l’avis de la majorité. Car la majorité des savants parmi les jurisconsultes qui voient l’obligation de s’acquitter de la zakat concernant les biens commerciaux, mettent comme condition l’intention lors de l’acquisition. Ce qui signifie qu’au moment de l’acquisition, il faut comme condition que la personne ait une intention d’en faire du commerce pour que la zakat soit obligatoire. Cet avis est l’avis de la majorité et c’est ce qui est le plus exact.

C’est-à-dire que la personne qui possède des terres, sans savoir ce qu’elle souhaite en faire et a l’intention maintenant de les vendre, alors pas de zakat le concernant, même si elle les met en vente pendant quatre ans ou sept ans, car elle ne les a pas acquis avec l’intention d’en faire du commerce.

Votre frère

Khâlid Al-Muslih

Commentaires (0)

×

Voulez-vous vraiment supprimer les éléments que vous avez visités?

Oui, supprimer