Demande de formulaire Fatwa

Mauvais captcha
×

Envoyé et sera répondu

×

Désolé, vous ne pouvez pas envoyer plus d'une fatwa par jour.

La zakat / Doit-on s’acquitter de la zakat sur les arriérés de salaires ?

Doit-on s’acquitter de la zakat sur les arriérés de salaires ?

date de publication : 2014-04-02 | Vues : 2126
- Aa +

Doit-on s’acquitter de la zakat sur les arriérés de salaires ?

هل في الرواتب المتأخرة زكاة؟

La louange est à Allah, que la prière, la paix et la bénédiction d’Allah soit sur Son Prophète, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Ceci étant dit,

Il n’y a pas de zakat sur ces salaires, car ils sont considérés comme de l’argent qui n’est pas disponible. Parmi les conditions qui rendent la zakat obligatoire il y a la possession entière. Du fait qu’elle n’a pas encore perçu cet argent, qu’il soit dans les caisses de l’État ou dans l’administration qui l’emploie, elle ne possède pas cet argent complètement. C’est en se fondant là-dessus que nous disons qu’elle n’a rien à verser concernant cet argent.

C’est le même cas que l’argent que l’on peut avoir auprès du Trésor Public ou du Ministère des Finances ou encore auprès des administrations gouvernementales et qui peut parfois rester des années avant d’être perçu ou récupéré ; dans une telle situation, il n’y a aucune zakat.

Les spécialistes du fiqh ont traité du sujet de l’argent qui se trouve auprès de l’administration, en lien avec le Trésor Public, qui est proche du sujet que l’on traite, ils sont d’avis qu’il n’y a pas de zakat dessus et qu’on ne lui applique pas la règle que l’on applique aux dettes. Car les dettes diffèrent sur plus d’un point : la dette se réclame dans la sphère du privé contrairement à ce qui concerne le Trésor Public ou le service administratif qui gère l’ensemble de l’argent des musulmans.

Votre frère

Khâlid Al-Muslih

Commentaires (0)

×

Voulez-vous vraiment supprimer les éléments que vous avez visités?

Oui, supprimer