Demande de formulaire Fatwa

Mauvais captcha
×

Envoyé et sera répondu

×

Désolé, vous ne pouvez pas envoyer plus d'une fatwa par jour.

La zakat / Le calcul de la zakat du commerçant.

Le calcul de la zakat du commerçant.

date de publication : 2014-04-03 | Vues : 4551
EN
- Aa +

Le calcul de la zakat du commerçant

إحصاء زكاة المتاجر

La louange est à Allah, que la prière, la paix et la bénédiction d’Allah soit sur Son Prophète, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Ceci étant dit,

Le calcul de la zakat pour le commerçant comporte deux aspects :

* Premièrement :Faire l’inventaire de ce qui est présent dans le magasin comme articles commerciaux, c’est-à-dire comme biens destinés à la vente ; et que la marchandise ait changé au cours de l’année cela n’a pas d’importance, car ce que l’on considère c’est la valeur et non pas l’article en lui-même. Il fait donc l’inventaire de ce qu’il a et sort la zakat sur le total.

* Ensuite, il y a des choses qui ont été vendues, ces chosesqui ont été vendues se sont transformées en argent liquide. Doit-on recommencer une nouvelle année pour cela ? La réponse est non, il faut l’ajouter au total de l’argent dont on doit sortir la zakat. Si les revenus de ce magasin sont par exemple de cent mille riyals, ou cent mille livres ou toute autre monnaie, et que cet argent soit sur un compte, dans un coffre ou autre, il faut l’ajouter à l’argent dont on doit sortir la zakat. La zakat s’applique aux articles commerciaux présents, à l’argent tiré de leur vente et aux bénéfices de ce commerce.

En revanche si l’on a dépensé de l’argent obtenu par la vente des articles, alors cet argent n’est plus présent et l’année ne s’est pas écoulée dessus. Il n’y a pas de zakat sur cet argent qui est présent sur les cahiers et les bilans comptables et qui a été dépensé. En revanche si cet argent est présent et disponible, alors il faut le purifier par la zakat.

* Doit-on sortir la zakat dans la ville-même ou peut-on la sortir dans une autre ville ?

La base concernant la zakat des biens est qu’elle doit être acquittée à l’endroit où se trouvent les biens. La preuve de cela réside dans un hadith d’Ibn cAbbâs(ب)que l’on trouve dans les deux Sahîh, lorsque le Prophète (r) envoya Mucâd (t) au Yémen et qu’il lui dit :

« Alors enseigne-leur qu’Allah a légiféré le versement de l’impôt rituel (zakat) qui doit être pris des gens riches parmi eux pour être redistribué aux pauvres d’entre eux. »

Certains savants qui ont expliqué ce hadith ont dit que l’argument se trouve dans la parole : « des gens riches parmi eux » cela signifie les gens riches de cette cité. Un autre groupe est d’avis que la phrase : « des gens riches parmi eux » signifie lesgens riches parmi les musulmans pour être redistribué aux pauvres parmi les musulmans, même s’ils n’habitent pas au même endroit. Cependant, la base concernant la zakat des biens est qu’elle doit être acquittée à l’endroit où se trouvent les biens, car les gens sont liés à ces biens. Si les personnes dans le besoin qui vivent à proximité, ne bénéficient pas de cet argent, c’est une forme d’injustice envers eux, c’est déplacer un droit vers d’autres alors qu’ils sont dans le besoin. Mais si le besoin s’en fait sentir ou qu’il y ait une utilité à cela, comme par exemple qu’il y ait ailleurs une personne qui soit encore plus dans le besoin ou s’il y a un plus grand intérêt à donner à cette personne plutôt qu’à celles de sa ville, alors dans un pareil cas le déplacement de la zakat est permisen cas de besoin ou d’utilité. Sinon, la base reste que la zakat doit être versée dans l’endroit où se trouvent les biens dont elle est prélevée.

Votre frère

Khâlid Al-Muslih

 

Commentaires (0)

×

Voulez-vous vraiment supprimer les éléments que vous avez visités?

Oui, supprimer