Demande de formulaire Fatwa

Mauvais captcha
×

Envoyé et sera répondu

×

Désolé, vous ne pouvez pas envoyer plus d'une fatwa par jour.

La zakat / Rembourser la dette d’un mort avec la zakat.

Rembourser la dette d’un mort avec la zakat.

date de publication : 2014-04-03 | Vues : 2498
- Aa +

Rembourser la dette d’un mort avec la zakat.

قضاء دين الميت من الزكاة

La louange est à Allah, que la prière, la paix et la bénédiction d’Allah soit sur Son Prophète, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Ceci étant dit,

La majorité des savants parmi les Hanafites, les Chaféites (selon une version) et les Hanbalites sont d’avis qu’il n’est pas permis de rembourser la dette du défunt par le biais de la zakat. Leur argument réside dans le fait qu’Allah (U) a lié la zakat à ceux qui sont lourdement endettés et non pas au remboursement de la dette. Dans le cas du défunt, la personne endettée (qui est morte) ne peut pas prendre possession de la zakat par lui-même.

L’avis des jurisconsultes Malékites, et c’est aussi un des avis des Chaféites et une version chez les Hanbalites et enfin le choix de cheikh Al-Islam Ibn Taymiyyah, est qu’il est permis de rembourser la dette d’un mort par le biais de la zakat. Leur argument résidant dans le sens global du verset, ainsi que l’analogie par rapport à la validité du remboursement de la dette du vivant.

Et ce qui me semble correct, c’est qu’il est permis de rembourser la dette du mort par le biais de la zakat, car Allah (U) a décrété la zakat pour régler leur dette et non pour eux personnellement, c’est en ce sens qu’Allah (U) dit :

{Les aumônes ne sont destinées que pour les pauvres, les indigents, ceux qui y travaillent, ceux dont les cœurs sont à gagner [à l’Islam], l’affranchissement des jougs, ceux qui sont lourdement endettés, dans le sentier d’Allah et pour le voyageur [en détresse]. C’est un décret d’Allah ! Et Allah est Omniscient et Sage.}Sourate At-Tawbah, verset 60.

Cheikh Al-Islam Ibn Taymiyyah a dit dans Majmûc Al-Fatâwâ, en guise de commentaire de l’avis qui permet cela, (25/80) :

« Car Allah (U)a dit : {[à]ceux qui sont lourdement endettés}, Il n’a pas dit (U) : pour ceux qui sont lourdement endettés, donc ce n’est pas une condition que la personne endettée prenne possession de la zakat, c’est pour cela qu’il est permis de rembourser la dette d’un défunt et que son héritier ou autre peut en prendre possession. » Et cela se confirme si le défunt était un proche de celui qui sort la zakat. Et Allah est plus Savant.

Votre frère

Khâlid Al-Muslih

30/12/1424 H

Commentaires (0)

×

Voulez-vous vraiment supprimer les éléments que vous avez visités?

Oui, supprimer