Demande de formulaire Fatwa

Mauvais captcha
×

Envoyé et sera répondu

×

Désolé, vous ne pouvez pas envoyer plus d'une fatwa par jour.

ِLe hajj et la umrah / Accomplir une umrah durant les mois du hajj...

Accomplir une umrah durant les mois du hajj...

date de publication : 2014-04-03 | Vues : 2403
- Aa +

Celui qui accomplit une umrah durant les mois du hajj, est-ce que cela le dispense de refaire une umrah dans le cadre du hajj de type tamattuc ?

من اعتمر في أشهر الحج فهل يغنيه ذلك عن التمتع؟

La louange est à Allah, que la prière, la paix et la bénédiction d’Allah soit sur Son Prophète, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

 Ceci étant dit,

Les gens de science sont unanimes pour dire que la personne qui entre en état de sacralisation à partir dulieu de rassemblement des pèlerins (mîqât)pour accomplir une cumrah durant les mois du hajj, puis qui l’accomplit et enfin accomplit le hajj la même année, aura accomplit le hajj selon le rite tamattuc, avec l’obligation de sacrifier si elle le peut ou alors de jeûner trois jours durant le hajj et sept jours en rentrant chez soi. Mais ils divergèrent au sujet de celui qui accomplit la cumrah durant les mois du hajj, puis quitte la Mecque et voyage d’une distance supérieure ou égale à celle qui permet de raccourcir les prières. Les Hanbalites sont d’avis que cela interrompt son rite tamattuc. Les Chaféites considèrent que cela ne l’interrompt pas, à moins qu’il ne retourne au lieu de rassemblement des pèlerins (mîqât). Les Hanafites estiment que si la personne retourne dans sa ville, alors cela interrompt son rite tamattuc dans le cas contraire non. Enfin, les malékites jugent que si la personne rentre dans son pays ou parcours une distance équivalente, alors son rite tamattuc est interrompu. D’autres ont dit que le voyage n’interrompait en rien le rite tamattuc ni le fait de rentrer chez soi, une telle personne reste sur ce rite à partir du moment où elle accomplit une cumrah durant les mois du hajj et enfin accomplit le hajj la même année ; c’est l’avis d’Al-Hasan, ainsi que le choix d’Ibn Mundhir et Ibn Hazm parmi les Littéralistes (Dhâhiriyyah).

Ce qui paraît correct, c’est que si la personne retourne dans son pays, alors le rite tamattuc est interrompu. En effet, letamattuc dans le langage des Compagnons (y) et des Successeurs (tâbicûn), signifiait réunir la cumrah et le hajj durant les mois du hajj en un seul voyage. Donc celui qui retourne dans son pays ne peut plus prétendre s’appliquer la notion de tamattuc

Et Allah est plus Savant.

Votre frère

Khâlid Al-Muslih

24/11/1424 H

Commentaires (0)

×

Voulez-vous vraiment supprimer les éléments que vous avez visités?

Oui, supprimer