Demande de formulaire Fatwa

Mauvais captcha
×

Envoyé et sera répondu

×

Désolé, vous ne pouvez pas envoyer plus d'une fatwa par jour.

Fatwas américaines / Al Foudayl Ibn Iyad et Ibrahim Ibn Adham étaient-ils soufies?

Al Foudayl Ibn Iyad et Ibrahim Ibn Adham étaient-ils soufies?

date de publication : 2014-04-28 | Vues : 2894
EN
- Aa +

Est-ce que Al Foudayl Ibn 'Iyad et Ibrahim Ibn Adham sont considérés comme des imams du soufismes? Quelle est votre opinion concernant les livres de l'imam Ghazaly? هل الفضيل بن عياض وإبراهيم بن أدهم من أئمة الصوفية

Ceux qui se revendiquent du soufisme ou qu'on rattache au soufisme sont de deux types:

Les grands cheikhs du soufisme, les imams du chemin comme Al Foudayl Ibn 'Iyad, Ibrahim Ibn Adham, Abou Souleyman A-Darany, Al-Jounayd Ibn Mohamed, 'Abd Al Qadir Al Jilany et autres... Ceux-là portaient un intérêt particulier pour les actes du cœur, l'ascétisme et l'adoration. Ibn Qayim dit à leur sujet, lors de la description de leur voie, de leur cheminement: " Ils parlaient des actes du cœur, des étapes d'acheminement vers Allah de manière détaillée, exhaustive, générale, explicative et absolue mais sans imposer d'agencement particulier (des étapes d'ascension), ils n'ont pas réduits ces étapes à un nombre déterminé, ils étaient au-dessus de cela, leur aspirations étaient plus hautes et plus nobles. Ils vaguaient à la recherche de la sagesse, la connaissance, la pureté des cœurs, la purification des âmes et la rectification du relationnel…C'est pourquoi leurs paroles bien que restreintes étaient emplies de bénédiction quant aux propos des contemporains bien qu'ils soient plus longs, ils ont peu de bénédictions. Le Prophète-paix et bénédiction d'Allah sur lui-dit: '' La bénédiction provient d'Allah". Il n'y a pas de bien pour le serviteur, de remède plus efficaces pour les maladies de son cœur et la reforme de sa personne que la parole d'Allah et Son Messager pour celui qui la médite et s'y intéressent. "

Le plus juste qu'on puisse dire à leur sujet est ce qu'a dit cheikh Al Islam: " Ce qui est juste est qu'ils firent preuve d'efforts dans leur adoration comme d'autres parmi les gens de l'obéissance d'Allah, parmi eux se trouvent les premiers rapprochés selon les efforts promulgués, d'autres se tiennent sur la moyenne voie, ils font partie des gens de la droite."

Certains des cheminements empruntés par ceux-là étant incorrects bien que fruit d'un effort d'appréciation méritoire, étant donné qu'ils pouvaient s'opposer à la voie des compagnons, des pieux prédécesseurs alors les imams ont blâmé certains d'entre eux et critiqué leur voie, leur préoccupation par des innovations qui rendent les cœurs malades, et enterrent la sounnah authentique. Cheikh Al Islam dit dans son ouvrage Iqtidah Sirat Al Moustaqim (p.597/v.2): '' les voies légiférés sont les aliments des cœurs, si ces derniers sont nourris par l'innovation alors il ne reste plus de place pour la sounnah à l'exemple de celui qui s'est nourri avec une alimentation malsaine…"

2- les soufies extrémistes, ils ont dérivé de cette première catégorie, l'hérésie commençant par une légère déviance puis le fossé se creuse, l'écart s'agrandit. Ceux-là ont revêtu l'habit de l'ascétisme et de la tempérance en apparence et ils ont caché la mécréance à l'intérieur, ils sont venus avec toutes les calamités, ils ont joint entre toutes les innovations jusqu'à sortir de la religion, ils sont plus mauvais que les juifs et les chrétiens. Parmi les têtes de cette catégorie Al Houssayn Ibn Mansour Al Halaj, celui-ci a prétendu des caractéristiques divines, les savants de l'islam l'ont excommunié et il fut exécuté apostat- qu'Allah lui donne ce qu'il mérite- . Parmi eux également, Ibn Sabrin, Ibn Al Farid, Ibn 'Araby...ils sont des grands égarés, des prêcheurs au feu de l'enfer. On demande à Allah la préservation dans les deux demeures.

Entre ces deux catégories, nombreux sont ceux qui se revendiquent du soufisme, parmi eux l'extrémiste, celui qui est d'un moindre degré, celui qui s'y apparente... Le rescapé est celui qui s'accroche au livre d'Allah et la sounnah,ces derniers sont comme l'arche de Noé, celui qui s'y abrite sera sauvé. On demande Allah qu'Il nous sauve des mauvais chemins. Allah est plus savant.

Quant à Ghazaly, ces livres ne sont pas exemptes d'erreurs catastrophiques, d'innovations ou de déviances, cela car il a beaucoup erré entre les différentes idéologies innovantes, il n'avait pas d'intérêt particulier pour le cheminement des salafs et a délaissé celui-ci...Il est rapporté qu'il est décédé avec le recueil authentique de Boukhary sur sa poitrine.

La louange est à Allah Seigneur des Mondes.

 

Commentaires (0)

×

Voulez-vous vraiment supprimer les éléments que vous avez visités?

Oui, supprimer