Demande de formulaire Fatwa

Mauvais captcha
×

Envoyé et sera répondu

×

Désolé, vous ne pouvez pas envoyer plus d'une fatwa par jour.

La prière / Prononcer la basmalah (dire bismi-llâhi-r-Rahmân-r-Rahîm) à voix haute dans la prière

Prononcer la basmalah (dire bismi-llâhi-r-Rahmân-r-Rahîm) à voix haute dans la prière

date de publication : 2014-04-02 06:37 PM | Vues : 1381
- Aa +

Question

Prononcer la basmalah (dire bismi-llâhi-r-Rahmân-r-Rahîm) à voix haute dans la prière.

الجهر بالبسملة في الصلاة

Réponse

La louange est à Allah, que la prière, la paix et la bénédiction d’Allah soit sur Son Prophète, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Ceci étant dit,

La majorité des gens de science parmi les Compagnons du Prophète (r) et ceux qui les ont suivis (tâbicûn), sont d’avis que la Sunnah concernant cette formule, est de la prononcer à voix basse durant les prières à voix haute. Ceci étant la doctrine de l’ensemble des jurisconsultes (spécialistes de la jurisprudence islamique), en accord avec ce qu’a rapporté Muslim (n°605) d’après Qutâdah, d’après Anas Ibn Mâlik (t) qui dit :

 « J’ai prié derrière le Messager d’Allah (r), Abû Bakr, cUmar et cUthmân, je n’ai jamais entendu un seul d’entre eux réciter : « Au nom d’Allah le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux (bismi-llâhi-r-Rahmân-r-Rahîm). »

Et selon la version d’Al-Bukhârî (n°701) :

 « Le Prophète (r), Abû Bakr et cUmar, débutaient la prière par : « Louange à Allah Seigneur de l’Univers (Al-hamdu li-llâhi Rabbi-l-câlamîn). »

Ce qui prouve ceci c’est aussi le hadith que rapporte Muslim (n°768), d’après Basîl Ibn Maysarah, d’après Abû Al-Jawzâ’, d’après cÂ’ishah (ل) qui dit : « Le Prophète (r) débutait sa prière par le takbîr et la récitation de Louange à Allah Seigneur de l’Univers (Al-hamdu li-llâhi Rabbi-l-câlamîn). »

C’est ce qui a été confirmé de lui (r). Cheikh Al-Islam Ibn Taymiyyah dans son ouvrage intitulé Majmûc Al-Fatâwâ (22/275) a dit :

« Il n’a pas été confirmé que le Prophète (r) la récitait à haute voix -c’est-à-dire la basmalah- on ne trouve ni dans les deux Sahîh ni dans les Sunan, de hadith authentique qui évoque clairement la récitation de cette formule à voix haute. Les hadiths qui évoquent clairement la récitation de cette formule à voix haute sont tous faibles (dacîf) et même forgés (mawdûc). Et lorsqu’Ad-Dâraqutnî a composé un livre sur le sujet on lui demanda : Est-ce qu’il y a quelque chose d’authentique là-dedans ? Il répondit : « Qui est rapporté du Prophète (r), non ; en revanche qui est rapporté des Compagnons (y) certains récits sont authentiques, d’autres sont faibles. »

L’imam Ash-Shâficî ainsi qu’un groupe d’autres savants sont d’avis que la Sunnah est de prononcer cette formule à voix haute. Ils ont cité pour cela des arguments mais aucun n’est authentiquement confirmé comme remontant au Prophète (r).

Dans tous les cas, c’est un sujet sur lequel des efforts d’interprétation ont été réalisés et l’on ne peut blâmer celui qui aura choisi un avis parmi les avis existant en s’appliquant à trouver la vérité. Cheikh Al-Islam Ibn Taymiyyah a choisi l’avis que l’on prononce parfois cette formule à voix haute, afin d’appliquer ce qui nous est parvenu de certains Compagnons (y) et dans le but d’instruire (22/344) : « Et c’est pour cette raison que ce qui est exact, c’est ce qui est rapporté de l’imam Ahmad, c’est-à-dire qu’il est recommandé de prononcer cette formule à voix haute de temps en temps. 

Nouveaux sujets

le plus regardé

Rubriques connexes

Tu peux aimer

Commentaires (0)

×

Voulez-vous vraiment supprimer les éléments que vous avez visités?

Oui, supprimer