Demande de formulaire Fatwa

Mauvais captcha
×

Envoyé et sera répondu

×

Désolé, vous ne pouvez pas envoyer plus d'une fatwa par jour.

Le jeûne et la retraite rituelle. / Ce qui autorise la rupture du jeûne.

Ce qui autorise la rupture du jeûne.

date de publication : 2014-06-03 07:52 PM | Vues : 965
- Aa +

Question

Quelles sont les excuses autorisant la rupture du jeûne lors du mois du Ramadan?

الأعذار التي تبيح الفطر في رمضان؟

Réponse

Les louanges appartiennent à Allah, que la prière et la paix soient sur Son Messager, les proches et les compagnons de ce dernier.      En réponse à ta question et Allah est Celui qui octroie la réussite: Allah a évoqué deux excuses dans les ''versets du jeûne'', Il dit exalté soit-Il: {Celui parmi vous qui est malade ou en voyage devra jeûner un nombre égal de jour } ( 2/184). Celles-ci sont les deux excuses: le voyage et la maladie; on trouve des sous catégories selon la nature de la maladie ou du voyage autorisant la rupture du jeûne mais le contexte ne prête pas à les exposer. Nous nous contenterons de mentionner ces deux excuses principales que sont la maladie et le voyage. Les versets coraniques font également allusion à une troisième catégorie d'excuse: l'incapacité. Tu te demandes peut-être à quel endroit les versets du jeûne font-ils référence à cette notion? La réponse se trouve dans le dire d'Allah-Le Très-Haut-: {Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter qu'avec grande difficulté il y a une compensation nourrir un pauvre} (2/ 184). Le jeûne au début de sa législation et de son commandement aux croyants était de quelques jours puis Allah donna le choix aux croyants entre jeûner ou rompre et donner une compensation en nourriture. Allah dit: {quiconque d'entre vous est malade ou en voyage devra jeûner un nombre égal de jour. Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter qu'avec grande difficulté il y a une compensation nourrir un pauvre}(2/184) c.à.d. ceux qui peuvent jeûner ces jours et ne le font pas alors ils compensent en nourrissant un pauvre. Puis, Il dit: {et quiconque fait de son propre grès} en nourrissant plus d'un pauvre {c'est pour lui} puis il dit: {Et que vous jeuniez est préférable} (2/184). Il est préférable de jeûner que de choisir la compensation. Beaucoup d'exégètes penchent pour l'abolition de ce verset par le suivant : {celui qui témoigne du mois alors qu'il jeûne } ( 2/185). On rapporte d'Ibn 'Abass comme dans le recueil de Boukhary: ‘’ ce verset n'est pas abrogé, il reste applicable à la personne âgée qui ne peut pas jeûner alors il nourrit un pauvre pour chaque jour non jeûné.'' La parole d'Ibn 'Abass est subtile, le jugement de ce verset n'est pas abrogé dans sa totalité mais partiellement, il reste valable dans cas particulier: celui qui n'a pas la capacité de jeûner. A partir de cela. Nous ajouterons une troisième catégorie aux permissions de rompre le jeûne: ceux qui ne peuvent pas jeûner du fait de leur âge avancé ou autres. Ces trois catégories sont reconnues par l’unanimité des savants. On trouve aussi une quatrième excuse mais à la différence des trois précédentes, il est strictement interdit de jeûner si elle est présente. En effet, les trois excuses ci-dessus évoquées permettent de rompre le jeûne mais cette quatrième elle rend le jeûne interdit: il s'agit des menstrues de la femme. Leur présence rend le jeûne interdit à l'unanimité des savants comme l'ont évoqué Ibn Jarir, A-Nawawy et autres savants. Si une femme qui a ses menstrues dit: ‘’tout le monde jeûne, moi aussi je souhaite jeûner‘’. On rétorque: ‘’tu n'es pas concernée par l'ordre du jeûne, ce jeûne qui tu entreprends ne te rapproche pas d'Allah, au contraire, il t'en éloigne, tu es fautive si tu cherches à te rapprocher d'Allah de la sorte. Tu rentres dans l'avertissement stipulé par le hadith de 'Aicha dans les deux recueils authentiques, Le Prophète - paix et bénédiction d'Allah sur lui- dit: ‘’celui qui innove dans notre religion ce qui est étranger à celle-ci alors c’est rejeté''. Elle a innové en jeunant alors qu'Allah l'en a interdit, tout comme si elle avait prié en état de menstrues alors sa prière ne lui aurait pas profitée et l'aurait éloignée d'Allah à l'unanimité des savants. Donc le jeûne de la femme ayant ses menstrues n'est pas accepté et elle rentre dans la catégorie des personnes excusées qui peuvent rompre le jeûne, dont la rupture du jeûne n'est pas interdite. La preuve de ce jugement dans la tradition se trouve dans les deux recueils authentiques d'après Abou Sa'id Al Khoudry le Prophète - paix et bénédiction d'Allah sur lui- dit: '' quant à son (la femme) manque dans la religion, il revient au fait qu'elle reste plusieurs jours consécutifs sans prier ni jeûner'' également dans un autre hadith authentique: '' lorsqu'elle a ses règles alors ne délaisse t'elle pas la prière et le jeûne''. Cela prouve que le jeûne lui est interdit. Aussi,  il est rapporté dans le recueil de Mouslim que Mou'adha interrogea 'Aicha- qu‘Allah les agrée-: '' Pourquoi la femme qui a ses menstrues rattrape le jeûne et non la prière?'' ’Aicha  répondit: '' Cela nous arrivait du temps du Prophète et il nous ordonnait de rattraper le jeûne et pas la prière''. En résumé, ceux qui sont autorisés à rompre le jeûne pendant le mois de Ramadan sont: -Le malade. -Le voyageur. -Celui qui n'a pas la capacité de jeûner à cause de sa vieillesse, d’une maladie dont on n'espère pas la guérison...   - La femme ayant ses menstrues ou qui a ses lochies (nifass) à l'unanimité des savants.

Nouveaux sujets

le plus regardé

Rubriques connexes

Tu peux aimer

Commentaires (0)

×

Voulez-vous vraiment supprimer les éléments que vous avez visités?

Oui, supprimer