Запрос формы Fatwa

Неправильная капча
×

Отправлено и будет дан ответ

×

Извините, вы не можете отправлять более одной фетвы в день.

La croyance / Argumenter le fait de commettre des péchés par le destin.

Argumenter le fait de commettre des péchés par le destin.

Дата публикации : 2014-04-02 | Просмотры : 2452
- Aa +

Argumenter le fait de commettre des péchés par le destin.

الاحتجاج بالقدر على فعل المعاصي

La louange est à Allah, que la prière, la paix et la bénédiction d’Allah soit sur Son Prophète, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Ceci étant dit,

C’est un sujet d’une grande importance, le sujet que représente le destin est en réalité un sujet vaste que l’on ne peut rassembler dans une réponse rapide. Avant tout, je conseille à mon frère de ne pas focaliser trop son esprit sur le sujet du destin, car le destin est un secret d’Allah (U)dans Sa création, qu’Il ne dévoile ni à un Ange rapproché, ni à un Prophète messager ; cela fait partie des choses dont la raison ne peut appréhender le comment, tout comme le reste de Ses attributs au sujet desquels Allah (U)nous a informé. Cependant nous avons la certitude que le destin d’Allah (U)s’inscrit dans Sa parole :

{Il n’y a rien qui Lui ressemble; et c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant.}Sourate Ash-Shûrâ verset 11.

 

Et nous croyons de manière catégorique et avec certitude, qu’Allah (U)ne fait aucunement preuve d’injustice envers les gens.

 

{Ton Seigneur, cependant, n’est point injuste envers les serviteurs.}Sourate Fussilat verset 46.

 

Et dans le recueil de hadiths de l’imam Muslim, d’après Abû Dhar (t)le Prophète (r) a dit :

« Allah a dit : « Ô mes serviteurs, Je Me suis interdit l’injustice à Moi-même et Je l’ai rendu interdite entre vous. »

Le croyant se doit d’avoir le cœur empli de l’idée que son Seigneur (I)est leJuge équitable et le Juste. Il n’y a aucune injustice dans Ses décrets, ni dans aucunes des règles de Sa législation.

Après cela s’il lui arrive de ressentir une quelconque gêne, ou d’avoir une ambigüité concernant le destin, qu’il s’interroge ainsi :

D’après cAbd Allah Ibn Fayrûz Ad-Daylamî : « Je me suis rendu auprès d’Ubay Ibn Kacb (t)et je lui ai dit :

 

« Ô Abu Al-Mundhir ! Quelque chose est survenue en moi concernant le destin, parle-moi [à ce sujet] afin que cela disparaisse de mon cœur. » Il lui dit : « Si Allah venait à châtier les gens des cieux et de la Terre, Il les châtierait et ne serait pas injuste envers eux. Et s’Il leur faisait miséricorde, Sa miséricorde envers eux serait meilleure que leurs actions. Si tu dépensais l’équivalent de la montagne d’Uhud en or dans le sentier d’Allah, Il ne l’accepterait de toi qu’à condition que tu croies au destin et que tu saches que ce qui t’a atteint ne pouvait te manquer, et que ce qui t’a manqué ne pouvait t’atteindre, et que si tu meurs sur une autre croyance que celle-ci, tu entrerais certainement en Enfer. » Puis je me suis rendu auprès de Hudhayfah qui m’a dit la même chose, puis auprès d’Ibn Mascûd qui m’a dit la même chose, puis je me suis rendu auprès de Zayd Ibn Thâbit qui m’a rapporté la même chose d’après le Prophète (r) ». Ceci a été rapporté par Ahmad, Abû Dâwûd, Ibn Mâjah et authentifié par Ibn Hibbân.

 

[Croire au] destin comprend le fait de croire qu’Allah (U)savait toute chose avant même son existence, Il l’a écrite avant sa création, puis Il l’a voulue et enfin Il l’a créée. Il est nécessaire que le musulman confirme ces quatre degrés pour lui permettre de concrétiser sa foi au destin.

Après cette introduction, revenons-en à la question, qui est de savoir s’il est permis d’argumenter le fait de commettre des péchés par le destin ?

Il ne fait aucun doute que ceci est inadmissible tant sur le plan de la législation [islamique] que celui de la raison. La preuve de ceci est que si une personne parmi les gens venait à toi et te prenait une chose que tu possèdes ou s’en prenait à toi physiquement en te frappant, puis une fois son acte accompli te dise : « Excuse-moi c’est ce qu’Allah a écrit pour moi. » accepterais-tu cet argument ou au contraire verrais-tu que cet argument ne fait qu’augmenter la punition qu’il mérite, car il se justifie par ce qui n’est pas une justification plausible ?

De même, ce qui concerne le droit d’Allah (U), certainement le droit d’Allah (U)doit être préservé, il n’est donc pas permis de justifier les travers et les mauvaises actions par le destin, ceci est une chose qui fait consensus, sur laquelle sont d’accord les savants de l’Islam.

En revanche, il est permis de justifier les malheurs qui nous touchent par le destin, si un malheur se produit, dis alors : « Tel est le décret d’Allah et Il fait ce qu’Il veut. »

Enfin je recommande à mon frère et je le mets en garde contre le fait de s’engager dans ce sujet car il ne trouvera pas de limite où s’arrêter ; il est obligatoire de croire que ce que nous voulons ne sort pas de la volonté d’Allah (U), la volonté d’Allah (U)est supérieure et dominante :

{Cependant, vous ne saurez vouloir, à moins qu’Allah veuille.}Sourate Al-‘Insân verset 30.

Nous demandons à Allah (U)de nous accorder ainsi qu’à vous la droiture dans la croyance et les actions.

Votre frère

Dr Khâlid Al-Muslih

05/03/1430 H

 

Комментарии (0)

×

Вы действительно хотите удалить элементы, которые вы посетили?

Да, удалить