Запрос формы Fatwa

Неправильная капча
×

Отправлено и будет дан ответ

×

Извините, вы не можете отправлять более одной фетвы в день.

La croyance / L’être humain est-il contraint ou a-t-il le libre arbitre ?

L’être humain est-il contraint ou a-t-il le libre arbitre ?

Дата публикации : 2014-04-02 | Просмотры : 2286
- Aa +

L’être humain est-il contraint ou a-t-il le libre arbitre ?

هل الإنسان مسير أم مخير؟

La louange est à Allah, que la prière, la paix et la bénédiction d’Allah soit sur Son Prophète, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Ceci étant dit,

En réponse à ta question nous disons avec l’aide d’Allah :

Utiliser ces deux termes que sont « contraint » et « libre-arbitre » pour décrire l’être humain est une chose nouvelle. On ne  trouve ni dans le Livre d’Allah (U)ni dans la Sunnah purifiée, la description de l’être humain comme étant contraint, astreint, ni qu’il ait un libre choix de telle sorte que ce choix soit indépendant de la science d’Allah (U), de Sa puissance et de Sa volonté. De tels termes opposés utilisés de façon absolue n’étaient pas usités chez les pieux prédécesseurs de la communauté. Ils détaillaient plutôt ces termes et blâmaient ceux qui les utilisaient dans leur sens absolu. Cheikh Al-Islam Ibn Taymiyyah a dit dans son recueil de fatwas (8/293) : « Les pieux prédécesseurs de cette communauté ainsi que ses imams blâmaient de telles expressions, d’autant plus que chacun des termes, que ce soit l’affirmation ou la négation est faux, même s’ils contiennent en même temps une part de vrai. Cependant il est un devoir d’utiliser les bonnes expressions, c’est-à-dire celles qui nous ont été rapportées dans les textes, ainsi que de détailler les expressions générales qui contiennent des ambigüités. »

Les pieux prédécesseurs de la communauté ont blâmé l’utilisation des termes « contraint » et « non-contraint » pour décrire l’être humain. Cheikh Al-Islam Ibn Taymiyyah a dit dans son recueil de fatwas (vol. 16, p. 237) : « Même concernant le terme « contraint » ils ont blâmé sont utilisation pour décrire l’être humain, ainsi que ceux qui l’ont décrit comme « non-contraint ». Les récits à ce sujets sont connus et nous proviennent d’Al-‘Awzâcî, de Sufiân Ath-Thawrî, de cAbd Ar-Rahmân Ibn Mahdî, d’Ahmad Ibn Hanbal, ainsi que d’autres parmi les pieux prédécesseurs de la communauté et ses imams. » Il a dit dans un autre passage de son recueil de fatwas (vol. 16, p. 237) : « Et c’est pour cette raison que les imams tels que l’imam Ahmad et ceux qui l’ont précédé tel qu’Al-‘Awzâcî et d’autres, ont écrit pour réfuter l’utilisation du terme « contraint » que ce soit dans l’affirmation ou la négation. On ne dit pas qu’Allah a contraint les serviteurs, mais on ne dit pas non plus qu’Il ne les a pas contraints. En effet le terme « contraint » (jabr), contient une polysémie[1] et a une portée générale. Si l’on dit qu’Il les a contraints, on a l’impression qu’Allah (U)les oblige à faire le bien et le mal sans qu’ils aient le choix. À l’inverse si l’on dit qu’Il ne les a pas contraints on a l’impression qu’ils font ce qu’ils veulent sans Son choix, et [bien évidemment] les deux sont faux. »

Cheikh Al-Islam Ibn Taymiyyah évoque cette question dans son recueil de fatwas (vol. 7, p. 664) : « Il en est de même pour le terme « contraint », s’il l’on dit : le serviteur est-il contraint ou non ? On répondra : si le sens voulu par le terme « contraint » est que le serviteur n’a aucune volonté, ou n’a pas de capacité, ou n’agit pas, alors ceci est faux, car le serviteur est celui qui fait les actions qu’il choisit, et il les accomplit avec sa capacité et sa volonté. Si le sens voulu est que le serviteur est le créateur de sa propre volonté, de sa capacité et de ses actions, [sache] qu’Allah (U)est le Créateur de tout cela. »

Quant à ta question, est-ce que l’être humain a le choix ou est contraint ? On y répondra comme a répondu Cheikh Al-Islam Ibn Taymiyyah, c’est-à-dire qu’on ne dit pas que l’être humain est contraint ou a le choix [absolu], les deux sont erronés. Les textes du Coran et de la Sunnah indique que l’être humain possède une volonté, une intention et qu’il est celui qui agit réellement, cependant tout ceci n’est pas indépendant de la science d’Allah (U)et de Sa volonté, de Son vouloir. C’est ce que nous montre la parole d’Allah (U) :

{Pour celui d’entre vous qui veut suivre le chemin droit. Mais vous ne pouvez vouloir, que si Allah veut, [Lui], le Seigneur de l’Univers.}Sourate At-Takwîr, versets 28-29.

Ainsi que de nombreux autres textes du Coran et de la Sunnah. Ce par quoi on peut décrire l’être humain de manière la plus juste au sujet de ce concept c’est ce qui nous est parvenu du Coran et de la Sunnah, c’est ainsi que l’être humain y est décrit comme étant « facilité » comme dans les deux recueils de hadiths authentiques, d’après cAlî Ibn Abî Tâlib (t)qui rapporte que le Prophète (r) a dit :

« Chacun d’entre vous a une place destinée au Paradis ou en Enfer ».

On dit alors :

« Ô Messager d’Allah, doit-on alors délaisser les actions et s’en remettre à ce qui est écrit ? »

Il répondit alors (r) :

« Agissez ! Chacun sera facilité selon ce pour quoi il a été créé », puis il récita :

{Celui qui donne et craint [Allah] et déclare véridique la plus belle récompense Nous lui faciliterons la voie au plus grand bonheur}Sourate Al-Layl, versets 5/7. Et Allah est le plus Savant.

Votre frère

Khâlid Ibn cAbd Allah Al-Muslih

17/11/1424 H

 


[1]La polysémie est la qualité d’un mot ou d’une expression qui a deux, voire plusieurs sens différents.

Комментарии (0)

×

Вы действительно хотите удалить элементы, которые вы посетили?

Да, удалить