Запрос формы Fatwa

Неправильная капча
×

Отправлено и будет дан ответ

×

Извините, вы не можете отправлять более одной фетвы в день.

Les funérailles / Dire : untel est mort martyr

Dire : untel est mort martyr

Дата публикации : 2014-04-03 | Просмотры : 2383
FA
- Aa +

Dire : untel est mort martyr.

قولنا: فلان شهيد

La louange est à Allah, que la prière, la paix et la bénédiction d’Allah soit sur Son Prophète, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Ceci étant dit,

Le martyr est celui qui est mort au cours du combat contre les mécréants, en leur faisant face et non pas en fuyant et qui combattait pour élever la parole d’Allah. C’est pour cette raison qu’un groupe de savants sont d’avis que l’on n’atteste pas du martyr d’une personne en particulier même si en apparence elle a accomplit les causes pour obtenir ce martyr, car il n’est pas possible de connaître son intention réelle si ce n’est par le biais de la révélation. C’est apparemment l’avis de l’imam Al-Bukhârî, vu qu’il a nommé le sous-titre d’un chapitre : « On ne dit pas untel est martyr ». Et Abû Hurayrah (t) rapporte que le Prophète (r)a dit :

« Allah sait mieux que quiconque qui combat pour Sa cause et qui est blessé pour Sa cause. »

On trouve comme argument à cela ce qu’a rapporté Muslim (n°114) d’après un hadith de cAbd Allah Ibn cAbbâs (ب) qui relate que cUmar Ibn Al-Khattâb (t) a dit :

« Quand ce fut le jour de Khaybar, un petit groupe de Compagnons du Prophète (r) vinrent dire : « Untel est mort en martyr et untel est mort en martyr. » Puis ils passèrent devant la dépouille mortelle de quelqu’un et dirent : « Untel est mort en martyr. » Le Messager d’Allah (r) répondit alors : « Oh que non ! Je l’ai vu en Enfer portant un manteau ou une cape qu’il a volé du butin. » Puis le Messager d’Allah (r) dit : « Ô fils d’Al-Khattâb ! Sors et proclame parmi les gens que seul le véritable croyant entre au Paradis. » Il dit : « Je sortis et

proclamais : Ô gens ! N’est-ce pas que seul le véritable croyant entre au Paradis ? »

Mais aussi ce que rapporte Ahmad (n°342) d’après Abû Al-cAjfâ’ qui dit :

« J’ai entendu cUmar (t) dire : « Et une autre phrase que vous dîtes au cours de vos batailles : untel a été tué en martyr et untel est mort martyr, alors qu’il se peut qu’il ait chargé la croupe de sa monture ou ses flancs d’or et d’argent dans le but de faire du commerce. Ne dîtes pas cela, dites plutôt comme a dit Muhammad (r) : Celui qui est tué pour la cause d’Allah est au Paradis. »

Al-Hâfidh Ibn Hajar a considéré ce hadith comme bon (hasan) dans Fath Al-Bârî (6/90).

Un autre groupe de savants est d’avis qu’il est permis de décrire une personne comme martyre celle qui accomplit les causes apparentes permettant d’obtenir ce statut de martyr, sauf s’il apparaît une chose qui empêche de la décrire ainsi, comme le fait de voler du butin par exemple. Car ceci n’est que la conséquence de l’application des règles de ce bas-monde selon les apparences et que les appellations religieuses sont affirmées pour ceux qui sont décrits par ces caractéristiques de façon apparente. En revanche, ce qui concerne l’au-delà, sa connaissance est auprès de notre Seigneur. Ce qui atteste de cela, c’est que le Prophète (r) a confirmé ce qu’ont dit ses Compagnons (y) quand ils ont dit untel est mort martyr, en se fondant sur la situation apparente de ces personnes tuées (y), mais lorsqu’ils l’ont dit au sujet d’une personne pour laquelle il y a avait un empêchement il l’a nié et a dit : « Oh que non ! Je l’ai vu en Enfer portant un manteau ou une cape qu’il a volé du butin. » C’est aussi ce qui apparaît de la parole de cUmar (t) quand il l’a nié dès lors qu’il se trouve une possibilité qu’il existe à cela une cause d’empêchement.

Ce qui me semble le plus juste, c’est qu’il n’y a pas de mal à décrire celui qui est touché par une des causes permettant d’obtenir le martyr comme étant un martyr en se reposant sur ce qui est apparent et Allah se charge de ce qui est caché. Cependant il convient de ne pas utiliser ce terme religieux en l’appliquant à celui pour lequel il existe une cause d’empêchement et encore moins à celui qui n’est touché par aucune des causes permettant d’obtenir le martyr. Et Allah est plus Savant.

Votre frère

Khâlid Al-Muslih

16/02/1425 H

Комментарии (0)

×

Вы действительно хотите удалить элементы, которые вы посетили?

Да, удалить