Запрос формы Fatwa

Неправильная капча
×

Отправлено и будет дан ответ

×

Извините, вы не можете отправлять более одной фетвы в день.

Les funérailles / Réciter la sourate Yâ-Sîn dans le cimetière

Réciter la sourate Yâ-Sîn dans le cimetière

Дата публикации : 2014-04-03 | Просмотры : 8185
FA
- Aa +

Réciter la sourate Yâ-Sîn dans le cimetière

قراءة سورة (يس) في المقبرة

La louange est à Allah, que la prière, la paix et la bénédiction d’Allah soit sur Son Prophète, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Ceci étant dit,

On retrouve dans de nombreux hadiths le commandement de réciter la sourate Yâ-Sîn, le plus connus d’entre eux étant celui qu’a rapporté Abû Dâwûd ainsi que d’autres, d’après Macqil Ibn Yasâr (t) qui relate que le Prophète (r) a dit :

« Récitez Yâ-Sîn sur vos morts. » et selon une version « Récitez-la auprès de vos morts c’est-à-dire Yâ-Sîn. »

La majorité des savants sont d’avis que ce hadith est faible, c’est pour cela qu’Ad-Dâraqutnî a dit :

« Ce hadith possède une chaîne de narration faible, un texte inconnu et rien à ce sujet n’est authentique. »

Les savants ont divergé sur le sens de : « Récitez Yâ-Sîn sur vos morts. » Certains ont dit que le sens du hadith était de réciter cette sourate lorsqu’arrive la mort. D’autres ont soutenu l’idée qu’il fallait lire la sourate après la mort. Le premier avis étant plus proche de ce qui est exact. Ibn Hibbân a dit dans l’explication du sens du hadith :

« Il a voulu dire celui pour qui la mort est imminente et non pas réciter sur celui qui est mort. »

C’est semblable à la parole du Prophète (r)qu’a rapportée Muslim d’après un hadith d’Abû Sacîd Al-Khudrî et Abû Hurayrah (ب) :

« Faites répéter à vos mort lâ ilâha illa-llâh (aucune divinité [ne mérite d’être adorée] en dehors d’Allah). ».

S’il a ordonné de le leur faire répéter, c’est que ce qui est voulu c’est d’être bénéfique au mort, en lui rappelant lâ ilâha illa-llâh (aucune divinité [ne mérite d’être adorée] en dehors d’Allah), pour que cette parole soit la dernière parole qu’il prononce dans ce bas-monde. Ainsi le défunt obtiendra le mérite que sa dernière parole dans ce bas-monde soit lâ ilâha illa-llâh, chose au sujet de laquelle le Prophète (r) a dit :

« Celui dont la dernière parole est lâ ilâha illa-llâh, entrera au Paradis. »

Et ce d’après un hadith de Mucâdh rapporté par Ahmad entre autres. C’est pour cette raison que la majorité des savants considèrent que la récitation de la sourate Yâ-Sîn est recommandée au moment où arrive la mort. Certains autres sont d’avis qu’il est recommandé de la réciter sur la tombe, conformément à un hadith faible rapporté par Anas Ibn Mâlik (t) qui relate que le Prophète (r) a dit :

« Quiconque rentre dans un cimetière et récite la sourate Yâ-Sîn, Allah leur allège [leur châtiment] et il aura un nombre de bonnes actions égal à celui de personnes enterrées dans le cimetière. »

Il se peut que ce que tu expliques que les gens font chez vous s’appuie sur cela. En sachant que l’imam Mâlik considère détestable la récitation de Yâ-Sîn sur le mourant ou auprès des tombes, car ce n’est pas une chose que pratiquait les pieux prédécesseurs, comme cela est connu dans les livres des Malékites.

Ce qui me semble être l’avis dominant, c’est la doctrine de l’imam Mâlik, car il n’existe rien d’authentique à ce sujet qui remonte au Prophète (r) et aucun de ses Compagnons (y) ne l’a jamais fait.

Votre frère

Khâlid Al-Muslih

09/10/1424 H

Комментарии (0)

×

Вы действительно хотите удалить элементы, которые вы посетили?

Да, удалить