Запрос формы Fatwa

Неправильная капча
×

Отправлено и будет дан ответ

×

Извините, вы не можете отправлять более одной фетвы в день.

ِLe hajj et la umrah / Est-ce que le hajj efface les grands péchés ?

Est-ce que le hajj efface les grands péchés ?

Дата публикации : 2014-04-03 | Просмотры : 5087
- Aa +

Est-ce que le hajj efface les grands péchés ?

هل الحج يكفر الكبائر؟

La louange est à Allah, que la prière, la paix et la bénédiction d’Allah soit sur Son Prophète, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Ceci étant dit,

Les gens de science ont divergé à ce sujet en deux avis globalement :

Le premier :Ce hadith et ceux qui sont semblables ne concernent que les péchés mineurs, quant aux péchés majeurs, ils ne s’effacent que par le repentir. Ils ont tiré leur argument pour cela d’un hadith rapporté par Muslim (n°233) d’après cAmr Ibn Ishâq, le serviteur de Zâ’idah d’après son père, d’après Abû Hurayrah (t) qui rapporte que le Messager d’Allah (r) a dit :

« Les cinq prières, la prière de Vendredi jusqu’au Vendredi suivant, le jeûne du Ramadan jusqu’au Ramadan suivant expient les péchés commis entre ces intervalles tant qu’on évite les péchés majeurs. »

Ils ont dit que si ces importantes et magnifiques adorations expient les péchés commis entre ces intervalles à condition d’éviter les péchés majeurs, alors c’est d’autant plus vrai pour d’autres adorations. C’est l’avis de la majorité des savants. cIyâd a dit à ce sujet :

« Ce qui est évoqué dans ces hadiths comme pardon des péchés mineurs et non pas des péchés majeurs, c’est la doctrine des Gens de la Sunnah et du Consensus. »

C’est ce qu’a rapporté An-Nawawî dans Al-Majmûc Sharh Al-Muhdhab (6/432). Ibn cAbd Al-Barr a dit dans At-Tamhîd (4/50), pour soutenir cet avis :

« C’est comme cela que nous sont parvenus tous les récits de nos prédécesseurs et c’est là-dessus que sont les savants des musulmans. »

Le second : Ce hadith et ceux qui sont semblables concernant le pardon et l’expiation absolue, englobent les péchés majeurs et mineurs, car c’est ce qu’implique l’utilisation de la forme absolue. Tout comme le fait qu’une restriction figure dans un texte parmi d’autres, n’implique pas qu’il faut comprendre ce qui est absolu à travers cette restriction, dans le cas où la cause et le jugement sont différents. C’est l’avis d’Ibn Mundhir et c’est ce que laisse apparaître les paroles de cheikh Al-Islam Ibn Taymiyyah. C’est aussi l’avis d’un groupe de savants parmi les Hanafites, les Malékites, les Chaféites, les Hanbalites et d’autres. Et je ne vois pas ce qui empêcherait cela, d’autant plus que c’est ce qui est apparent des textes. Et Allah est plus Savant.

Комментарии (0)

×

Вы действительно хотите удалить элементы, которые вы посетили?

Да, удалить