Запрос формы Fatwa

Неправильная капча
×

Отправлено и будет дан ответ

×

Извините, вы не можете отправлять более одной фетвы в день.

ِLes ventes et les transactions / Que doit fait celui qui s’est empêtré dans l’achat d’actions d’une société illicite ?

Que doit fait celui qui s’est empêtré dans l’achat d’actions d’une société illicite ?

Дата публикации : 2014-05-28 | Просмотры : 2010
- Aa +

Que doit fait celui qui s’est empêtré dans l’achat d’actions d’une société illicite ? كيف يصنع من تورط في شراء أسهم من شركة محرمة؟

La louange est à Allah, que la prière, la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Ceci étant dit,

En réalité la question est ambigüe. Décrire des actions comme illicites, du fait qu’elles incluent certaines transactions interdites est imprudent, car la transaction ou l’action ne peut être décrite comme illicite que si l’activité d’origine sur laquelle repose le travail et se fondent les actions est une activité illicite. Alors que si l’activité de base est une activité permise, que ce soit dans le domaine du service, des marchandises ou de l’immobilier, puis que viennent s’y greffer des emprunts usuraires ou des obligations, dans ce cas, ces ajouts peuvent rendre trouble cette activité si leur part est importante. En revanche si la part est faible, alors elle ne sort pas de son jugement de base.

Et nous invitons l’ensemble de nos frères à purifier leurs transactions de toute impureté, encore plus pour celui qui achète des actions avec l’argent que les gens lui ont confié. Une telle personne, ainsi que les autres, doit s’attacher à s’éloigner des impuretés et des ambigüités. Il convient de purifier son argent en fonction de ce qui survient comme ambigüité.

Quant à celui qui achète des actions qui sont valides et nettes, puis qui se rend compte par la suite de leur caractère illicite, alors ce qu’il a gagné précédemment est pour lui ; car la règle à ce sujet est que quiconque conclut un contrat en croyant qu’il est licite, sans savoir qu’il était illicite, alors tous les gains qui en découlent sont licites, la preuve étant la parole d’Allah au sujet de l’usure :

{Allah a pardonné ce qui est passé.} Sourate Al-Mâ’idah, verset 95.

Allah  ne reproche pas aux gens ce qui est passé et qui est lié à l’usure, Il leur a pardonné. En revanche, lorsque le savoir nous parvient alors il est obligatoire d’arrêter ce qui est interdit, s’il s’avère que les transactions sont entièrement interdites.

Par contre si l’on se rend compte que la transaction contient des choses impures, je suis d’avis que celui qui désire se mettre à l’abri des choses équivoques doit s’éloigner de cela. Conformément au hadith rapporté par An-Nucmân Ibn Bashîr qui relate que le Prophète a dit :

« Le licite est clair et l’illicite est claire. Entre les deux, il y a des choses équivoques que beaucoup de gens ignorent. Ainsi celui qui se met à l’abri des choses équivoques préserve sa religion (c’est-à-dire entre lui et Allah) et son honneur (c’est-à-dire entre lui et les créatures). »

S’il souhaite s’en éloigner en les vendant ou en les donnant ou autre, pour s’en débarrasser, il peut le faire. Et s’il veut continuer je ne peux pas affirmer catégoriquement que cela soit interdit, mais si la part est faible, alors qu’il purifie ce qui est équivalent à cette part. Et Allah est plus Savant.

Votre frère

Dr Khâlid Al-Muslih

05/03/1434 H

Комментарии (0)

×

Вы действительно хотите удалить элементы, которые вы посетили?

Да, удалить