Запрос формы Fatwa

Неправильная капча
×

Отправлено и будет дан ответ

×

Извините, вы не можете отправлять более одной фетвы в день.

Le jeûne et la retraite rituelle. / La rupture du jeûne pour le voyageur.

La rupture du jeûne pour le voyageur.

Дата публикации : 2014-06-03 | Просмотры : 933
- Aa +

Quelle est donc la nature du voyage qui permet de rompre le jeûne?

الفطر في رمضان للمسافر

Les savants dirent: le voyage permettant de rompre est celui qui permet de raccourcir les prières. Donc la réponse à cette question renvoie à cette autre. Allah dit: {Lorsque vous êtes en déplacement, rien ne s’oppose à ce que vous abrégiez la salât, si vous craignez d’être inquiétés par les infidèles qui sont pour vous des ennemis déclarés. } (4/101) Est-ce que cette permission est absolue quelle que soit la pénibilité engendrée par le jeûne ? Avec les avancées technologiques des moyens de transport le voyage ne serai plus aussi pénible et éprouvant...Ceci reste relatif, en vérité quelques soient les moyens de déplacement d'un endroit à un autre, le voyage ne sort pas de ce descriptif du Prophète-paix et bénédiction d'Allah sur lui-: '' le voyage est une part de châtiment ''. Bien sûr, le voyage en voiture n'est pas comparable au voyage à dos de chameau etc... La rupture du jeûne est légiférée durant le voyage car ce dernier est généralement une source de peine et de difficultés. Cela signifie que le voyage permet de rompre le jeûne et même sans difficulté car le jugement (la permissivité) est liée à l'hypothétique difficulté et cela qu'elle se concrétise ou non. Comme le sommeil par exemple, certains savants le considèrent comme annulant les ablutions et ils ne différencient pas entre le fait que le dormeur ai commis, avec certitude, un acte invalidant la pureté durant son sommeil. S'il a dormi d'un profond sommeil il doit refaire ses ablutions quoi qu'il en soit. Cela nous conduit à un autre sujet, quel est le mieux pour le voyageur: jeûner ou rompre? Les savants- qu'Allah leur fasse miséricorde- ont, à ce sujet, divergé. Certains dirent: il a le choix. Pour d'autres: si le jeûne est difficile alors il est mieux de rompre. Ou encore: le fait de rompre est préférable dans tous les cas...Ceux-ci sont des avis et chacun se base sur des preuves, une démonstration. Certains voient même l'obligation de rompre pour le voyageur en s'appuyant sur le hadith de Jabir selon qui le Prophète-paix et bénédiction d'Allah sur lui- décrit ceux qui poursuivirent leur jeûne alors qu'il avait lui même rompu par: '' ceux-sont eux les transgresseurs, ceux sont eux les transgresseurs!'' (Boukhary).De même que le hadith d'Ibn 'Omar et  Jabir: '' Jeûner en voyage ne fait pas parti de la bonté.'' Cela nous montre que ce thème d'étude renferme plusieurs textes qui sont à la source de la divergence des savants, certains se basèrent sur celui-ci d'autre celui-là etc... Le dire le plus juste et qui rassemble l'ensemble des preuves est: rompre est une permission. Quant à ce qui est plus méritoire, cela est relatif d'une personne à une autre. Celui pour qui le jeûne est difficile le mieux pour lui est de rompre selon les hadiths:'' ne fait pas parti de la bonté de jeûner en voyage''; '' ceux qui ont rompu ont emporté la récompense'' ou encore: '' ceux-sont eux les transgresseurs...'' Mais si la personne est capable de jeûner et que le délaissement de cette permission n'a pas pour but de se priver de ce dont Allah nous à fait grâce mais plutôt d'obtenir la récompense de ce temps, de se  décharger de cette obligation au plus vite, de jeûner en même temps que les gens etc... S’il en est ainsi alors le jeûne est préférable. Cela est l'avis de la majorité des savants, ils s'appuient sur le fait que le Prophète a déjà jeûné en voyage.  Le Prophète voyagea avec ses compagnons; lui et 'AbdAllah Ibn Rawaha jeunèrent sous une chaleur caniculaire. Un compagnon dit même:'' Ils étaient donc sous la canicule et ne trouvaient pas de quoi se protéger du soleil.  Ils rompirent tous le jeûne à l'exception du Prophète et de 'AbdAllah Ibn Rawaha.’’ Et dans le hadith d'Abou Sa'id Al-Khoudry, Anas et Jabir- qu'Allah les agrée-  ils dirent: '' Nous voyagions avec le Prophète pendant Ramadan, certains d'entre nous jeunaient d'autre non, il ne blâma ni les uns ni les autres.'' Cela prouve que la personne a une certaine liberté de choix dans cette affaire et qu'elle voit ce qui est plus convenable pour elle.   Enfin quel est le type de voyage qui autorise la rupture du jeûne? Est-ce que cette permission est valable, seulement, au cours du trajet ou tout le temps du voyage même lorsqu'on arrive à destination jusqu'au retour?  Le fait de raccourcir les prières et de rompre le jeûne sont deux permissions propres au voyageur depuis son départ jusqu'à son retour. C.à.d. qu'on ne considère pas seulement le temps du trajet mais la totalité de celui-ci depuis le départ au retour. Par exemple une personne qui voyage à Riyad et y reste un certain temps alors la période qu'elle passe à Riyad est aussi comptée dans le voyage. Cela renvoie  à une autre question, celle de savoir si le voyage a, ou non, une durée limitée. Mais, dans l'hypothèse ou il restera deux ou trois jours, on le considère voyageur jusqu’à son retour.

Комментарии (0)

×

Вы действительно хотите удалить элементы, которые вы посетили?

Да, удалить