Запрос формы Fatwa

Неправильная капча
×

Отправлено и будет дан ответ

×

Извините, вы не можете отправлять более одной фетвы в день.

Le jeûne et la retraite rituelle. / La saignée pendant les jours de Ramadan.

La saignée pendant les jours de Ramadan.

Дата публикации : 2014-06-03 | Просмотры : 1731
- Aa +

La saignée (hijama) est-elle autorisée pendant les journées de Ramadan? الحجامة في نهار رمضان

La saignée consiste à extraire le mauvais sang du corps suivant une méthode d'aspiration particulière. Il est rapporté à ce sujet plusieurs hadiths prophétiques comme celui de Chidad Ibn Aws et de Thawban selon qui le Prophète-paix et bénédiction d'Allah sur lui- dit: '' Celui qui fait la saignée et celui qui se la fait faire ont certes rompu leur jeûne''. C'est le plus authentique qui nous soit parvenu à ce sujet.  A partir de ce dernier, un groupe de savants décrètent que la saignée invalide le jeûne. Il est rapporté dans le recueil authentique de Boukhary, d'après 'AbdAllah Ibn 'Abass- qu'Allah l'agrée- que le Prophète- paix et bénédiction d'Allah sur lui- se fit faire la saignée alors qu'il jeunait et qu'il était en état de sacralisation. Certains savants en déduire donc que la saignée n'est pas interdite autrement il -paix et bénédiction d'Allah sur lui- ne l'aurait pas fait alors qu'il jeunait. Considérant ces différents hadiths, les savants empruntèrent différents chemins pour aboutir à un jugement dans cette question. Certains dirent que la saignée reste interdite et que la version stipulant qu'il- paix et bénédiction d’Allah sur lui- se fit faire la saignée alors qu'il jeunait n'est pas authentique à la différence de celle qui mentionne qu'il le fit en état de sacralisation '' il se fit faire la saignée alors qu'il était en état de sacralisation'' (rapporté par Boukahary et Mouslim et seul ce premier mentionna:"alors qu'il jeunait") Pour d'autres le hadith d'Ibn 'Abass prouve l'autorisation et il abroge le hadith: '' Celui qui fait la saignée et celui qui se la fait faire ont certes rompu leur jeûne''.  Mais cette démonstration est critiquable car on ne connait pas les dates de ces deux hadiths pour affirmer qu'un tel précéda l'autre alors que c'est une condition essentielle pour décréter de l'abrogation d'un hadith par un autre. Le cheminement qui apparait le plus juste dans cette question est d'expliquer l'acte du Prophète par le fait que cela est permis lors du besoin et de traduire le hadith '' Celui qui fait la saignée et celui qui se la fait faire ont certes rompu leur jeûne'' par le fait que cela soit détestable mais pas interdit. L'avis dominant est donc celui de la majorité, les hanafites, malikites et chafiites. Selon eux, la saignée n'invalide pas le jeûne mais qu'elle reste détestable. On appliquera aussi ce jugement aux examens, dons de sang et leurs semblables... Le jeûneur doit s'en écarter mais s'il est amené à le faire son jeûne reste valable. Selon l'avis stipulant l’interdiction de la saignée et qu'elle invalide le jeûne, la faire par ignorance du jugement (soit l'interdiction) n'a pas d’influence sur le jeûne car les applications des jugements découlent de leur connaissance.   L'avis le plus correct reste que la saignée n'invalide pas le jeûne.

Комментарии (0)

×

Вы действительно хотите удалить элементы, которые вы посетили?

Да, удалить