Запрос формы Fatwa

Неправильная капча
×

Отправлено и будет дан ответ

×

Извините, вы не можете отправлять более одной фетвы в день.

Divers / Lire l'évangile

Lire l'évangile

Дата публикации : 2014-07-10 | Просмотры : 1536
EN
- Aa +

Est-il permis de lire l'évangile?

حكم قراءة الإنجيل

La louange est à Allah Seigneur des Mondes, que la prière, le salut et la bénédiction soient sur notre Prophète Mohamed, la famille de celui-ci ainsi que ses compagnons. Certains savants ont rappelé qu'il était, à l'unanimité, interdit de lire pour le croyant les textes des gens du livre, ils se sont appuyés sur le fait que le Prophète- paix et bénédiction d'Allah sur lui- vit 'Omar avec des feuillets de la Torah, il s'énerva et s'exclama: " Si Moussa faisait son apparition parmi vous, que vous le suiviez et que vous me délaissiez alors vous sous seriez certes égarés", ce  hadith est rapporté de plusieurs chemins, aucun n'est exempt de discussion. Ibn Hajjar après avoir énoncé ces différents chemins dit dans son commentaire de l'authentique de Boukhary intitulé Fath Al Bary (13/525): " ceux-ci sont l'ensemble des chemins de ce hadith, et même si on ne trouve pas ce qui peut servir de preuve, cette cohérence implique cependant qu'ils ont une origine".    Un groupe de savants parmi les jurisconsultes Hanafites, Chafiites et Hanbalites ont énoncé l'interdiction en se basant sur ce hadith, Al Hafith Ibn Hajjar discuta le consensus relaté disant ( 13/525): "  […] s'ils entendent que cet interdit concerne celui qui s'y   intéresse exclusivement alors c'est discutable car on pourrait comprendre que s'y intéresser tout en s'intéressant à autre  serait permis et s'ils entendent par cela le fait de s'y intéresser d'une manière générale alors c'est discutable"  puis il aboutit -qu'Allah lui fasse miséricorde- à la conclusion suivante: " ce qui apparait c'est que c'est détestable et non interdit, et le mieux étant de différencier entre celui qui n'est pas encré dans la science de celui qui l'est. Quant au premier il ne lui est pas permis de s'y pencher à la différence du second, et plus spécialement lorsqu'il y a besoin de répondre aux détracteurs, cela est renforcé par le fait que les grands savants n'ont cessé de citer des passages de la Torah, à contraindre les juifs à croire en la prophétie de Mohamed- paix et bénédiction d'Allah sur lui- en employant les arguments qu'ils extrayaient de leur propre livre. S'ils n'avaient pas jugé de la permission alors ils ne l'auraient pas fait…"    Cette orientation détaillée proposée par Ibn Hajjar est avisée,  elle se résume par l'autorisation de se pencher sur les livres des gens du livre en cas de besoin ou d'intérêt. On peut également se fonder sur ce qu'ont recensé Boukhary ( 3635) et Mouslim (1699) d'après Ibn 'Omar dans le récit de la lapidation des deux juifs qui forniquèrent, le Prophète-paix et bénédiction d'Allah sur lui- dit lorsqu'on vint à lui avec ces deux:            " Qu'est-ce que vous trouvez dans la Torah concernant la lapidation?" Ils dirent: " On divulgue publiquement leurs agissements et on les fouette". 'Abd Allah Ibn Salam rétorqua: " Vous mentez, mais on trouve plutôt la lapidation, apportez la Torah". Ils la déployèrent et un d'eux cacha avec sa main le verset de la lapidation lisant  ce qui le précède et le suit. 'Abd Allah Ibn Salam dit: " lève ta main" ; il leva sa main et le verset sur la lapidation fut visible."   Le Prophète approuva  le fait de revenir à la Torah et de la lire lorsqu'il y a un intérêt, cela prouve l'autorisation. Dans le cas ou il n'y a pas d'intérêt mais pas de mal alors c'est détestable comme dans l'épisode de 'Omar lorsque le Prophète s'est énervé; ce que rétorqua le Prophète n'implique pas nécessairement l'interdit mais peut porter sur le détestable ou le moins favorable comme l'a rappelé Ibn Hajjar dans Al Fath (12/526). On peut aussi s'appuyer sur ce qu'a répertorié Al Boukhary (4485) d'après Abou Hourayra:  Les gens du livre lisaient la Torah en hébreu et ils l'expliquaient en arabe pour les musulmans. Le Messager d'Allah dit: " N'approuvez pas les gens du livre et ne les démentez pas  mais dites:{«Nous croyons en ce qu’on a fait descendre vers nous et descendre vers vous, tandis que notre Dieu et votre Dieu est le même(9), et c’est à Lui que nous nous soumettons»} [L'araignée/46] ".Si le mal est craint alors il n'y a pas de doute que c'est interdit, car ce qui entraine un interdit est interdit. Allah est plus Savant.

Комментарии (0)

×

Вы действительно хотите удалить элементы, которые вы посетили?

Да, удалить